Le tout représente plus que la somme de ses parties

– cela vaut aussi pour les traductions

Il ne suffit pas de transposer des mots d’une langue à l’autre, il s’agit plutôt d’assurer le transfert de contenus précis entre différentes cultures, en les reconditionnant sur mesures pour un cercle bien précis de personnes concernées.

Cela exige tant une compétence linguistique qu’une connaissance du domaine technique considéré.